HEADER---0069_vigne-1067.jpg
Logo_Chateau-de-Raousset_noir_or.png

Actualité

Rechercher

Focus sur le Cru Chiroubles, une des 10 appellations communales du Beaujolais



D’ici une quinzaine d’années, le cru Chiroubles fêtera ses 100 ans ! Non content d’être l’un des plus vieux crus du Beaujolais, il présente d’autres particularités qui font de lui une appellation exceptionnelle. Cultivées à 400 mètres d’altitude en moyenne sur des sols 100 % granitiques, les vignes de cette appellation bénéficient de conditions de développement remarquables. Fin, élégant et fruité, le Chiroubles est un régal pour les amateurs de grands vins. Il accompagne naturellement les saveurs régionales et se montre un excellent prétendant à de nombreux accords mets-vins réussis.



Le Cru Chiroubles est l’un des plus anciens crus du Beaujolais


Avant même l’apparition des appellations dans le vignoble beaujolais, les vins produits sur les terres de Chiroubles étaient reconnus pour leurs qualités. Le fondateur du Château, le Comte de Raousset, a lui-même grandement contribué au rayonnement des vins chiroublons. En 1869, à l’occasion de l'Exposition Universelle, son travail a d’ailleurs été récompensé par une médaille d'Or décernée par Napoléon III.


Carte le cru Chiroubles dans le Beaujolais

Aujourd’hui, le Cru Chiroubles est l’une des 10 appellations communales du vignoble Beaujolais. Et pas la moindre ! Historiquement, c’est la première appellation qui a été créée en 1936, avec les crus Chénas, Fleurie, Moulin-à-vent et Morgon.


Les cinq autres appellations communales sont apparues au cours des années suivantes :

- Juliénas, Brouilly et Côte-de-Brouilly en 1938 ;

- Saint-Amour, en 1946 ;

- Régnié, en 1988.


À ce jour, le Beaujolais compte donc 10 appellations communales, que l’on nomme couramment les « Crus du Beaujolais », auxquelles il convient d’ajouter les appellations Beaujolais et Beaujolais-Village créés respectivement en 1937 et 1950.


Situé à l’ouest de la Saône, entre Mâcon et Lyon, le vignoble du Beaujolais s’étend sur quelque 14 200 hectares de vignes plantées sur 96 communes.


Parmi celles-ci, la commune de Chiroubles, au nord du vignoble, en plein cœur du Beaujolais des Crus, a donné son nom au vin produit sur ses terres. L’AOP Chiroubles - ou AOC Chiroubles - a d’ailleurs cette particularité d’être produit exclusivement dans cette commune. C’est une condition imposée par le cahier des charges de l’appellation qui exige que la récolte des raisins, la vinification et l’élevage des vins soient assurés uniquement sur le territoire de la commune.


À l’instar des 9 autres crus, cette Appellation d’origine protégée (AOP) est un vin tranquille rouge. Il est issu du Gamay, cépage de prédilection dans le Beaujolais. Cette variété de plant de vigne produit des petits grains de raisin en grappes compactes, à la peau violette, presque noire et au jus blanc. Le Gamay confère au cru Chiroubles ses saveurs fruitées et ses arômes floraux.



Un cru haut perché sur les coteaux de Chiroubles


Le territoire du vin de Chiroubles est niché sur les flancs orientaux des Monts du Beaujolais, au nord du département du Rhône. Là, les reliefs forment un cirque bien abrité, ouvert vers le sud-est. Les vignes, implantées sur les coteaux, sont ainsi bien exposées au soleil levant et au sud-est.


L’aire d’appellation est située à des altitudes comprises entre 260 mètres et 600 mètres, faisant de l’AOP Chiroubles l’appellation la plus haut perchée du Beaujolais.


Malgré un climat relativement frais, les vignes se plaisent bien dans ce cirque granitique. Elles jouissent d’un sol sableux, particulièrement favorable à leur croissance et au développement des arômes fins et vifs qui caractérisent l’appellation. Composés exclusivement de granite, le sol est à la fois maigre et léger, acide et peu profond. La roche y affleure fréquemment et les eaux de pluie ne s’y emmagasinent pas.


L’altitude assez élevée engendre des températures plus basses que dans les autres crus du Beaujolais. Aussi, les vignes cultivées sur ce terroir arrivent à maturité un peu après les autres. C’est pourquoi elles ne sont généralement ramassées que plus tard afin de profiter plus longtemps de leur belle exposition. Les vendanges à Chiroubles ont donc généralement lieu une bonne semaine après la levée du ban des vendanges.



Fruité et léger, le vin Chiroubles s’accorde avec des mets variés


Bouteille de cru Chiroubles Bel Air

L’AOP Chiroubles est souvent définie comme la plus typique des appellations du Beaujolais.


Les vins sont issus de la vinification du cépage Gamay. Ce cépage donne un jus blanc. C’est donc uniquement grâce à la macération des peaux des grains de raisin que le vin Chiroubles doit sa belle couleur rouge rubis.


Vifs, fruités et légers, les Chiroubles sont des vins peu tanniques, fins et tendres. Au nez, ils présentent des notes florales et des notes de fruits rouges. En bouche, ils sont gourmands et légers. Les arômes fruités se développent subtilement et persistent agréablement sur le palais.


Excellents dans leur jeunesse, ils révéleront cependant toute leur finesse après une ou deux années de conservation.


Très accommodant, le vin Chiroubles est facile à accorder. La cuisine beaujolaise traditionnelle et la gastronomie lyonnaise regorgent de plats qui forment une alliance subtile avec ce vin. Ainsi, il fera merveille avec une salade lyonnaise, des rillettes de porc, terrines, saucissons et autre charcuterie fine.


Néanmoins, il serait dommage de le cantonner aux mets de sa région d’origine. D’autant qu’après quelques années de maturation, il devient plus profond et complexe. Il sera alors un excellent compagnon pour du gibier, du poisson grillé ou, tout simplement, pour un délicieux gratin dauphinois.


Fleuron de notre Domaine, notre AOP Chiroubles Bel-Air est disponible sur notre boutique en ligne. Tendre et fruité, vous pourrez le déguster à toute heure de la journée. Avec ses tannins fins et équilibrés, il conserve sa fraîcheur et sa rondeur au fil des années.




Les conditions de conservation des bouteilles de cru Chiroubles sont les mêmes que celles des autres vins du Beaujolais et des vins rouges et blancs en général. Que les bouteilles soient conservées en cave ou dans d’autres conditions, il vaut mieux suivre certaines règles pour amener tranquillement ses vins à maturation idéale. La dégustation n’en sera que meilleure !